logo superforge
Nos projets clients
Notre expertise
L’équipe
Blog
Publié le
03
April
2023
Mise à jour le
15
minutes

Webflow ou Wordpress : On compare

Alicia
Birouste

Pour tout porteur de projet qui souhaite atteindre de nouveaux clients, renforcer sa crédibilité ou encore générer des revenus, la création d’un site web est devenue essentielle. Et ce, quel que soit son domaine d’activité. Qu’il s’agisse de gagner de la visibilité en ligne, de faire connaître son image de marque ou encore de communiquer avec ses prospects ou ses clients, le choix de l’outil devient rapidement un point stratégique à ne pas négliger.

Alors quel outil choisir ? Faut-il faire confiance au géant bien connu ou bien essayer d’explorer de nouvelles pistes ? Dans ce comparatif, nous nous concentrerons sur le très populaire Wordpress et sur l’outsider Webflow.

Analyse d’un combat type David contre Goliath pour mieux éclairer ton chemin.

Présentation rapide de Wordpress et Webflow

Wordpress est un système de gestion de contenu (CMS) gratuit et open source, hyperaccessible qui permet à tout un chacun de créer un site ou un blog. À l’heure actuelle, ce géant se positionne en leader sur le marché des CMS : plus d’un site sur trois est conçu sur Wordpress.

Webflow est une plateforme en ligne de type SaaS qui permet de concevoir des sites internet en utilisant la programmation visuelle grâce à la technologie NoCode. Son côté ultra-personnalisable sans une seule ligne de code le place en concurrent direct du leader.

Les fonctionnalités de Wordpress et Webflow

Fonctionnalités natives du CMS Wordpress

Initialement conçue pour réaliser des activités de blogging, la particularité de Wordpress est de proposer un système de catégories qui permet de classer tes articles par thèmes, par ordre chronologique de manière automatique.

Une des fonctionnalités natives intéressante est la permission des commentaires. En effet, Wordpress autorise la lecture et la possibilité à l’internaute de déposer un avis directement à la suite de l’article. Une manière de l’engager facilement en le faisant réagir à chaud.

Dans le même esprit et comme Worpdress est par défaut un outil collaboratif, on peut gérer les utilisateurs sous forme de rôles spécifiques avec différents degrés d’autorisations allant de l’administrateur au simple abonné.

Enfin, toutes tes images, vidéos et audios sont stockées dans la bibliothèque des médias, base de données spécifique sur Wordpress. Cela permet de centraliser l’ensemble de tes médias à un seul endroit (eux aussi classés par ordre chronologique).

Fonctionnalités natives du CMS de Webflow

Webflow propose un CMS intégré et très intuitif qui permet la mise à jour des contenus de manière simple et rapide.

La fonctionnalité editor permet d’effectuer des retouches ou de créer des contenus sur les pages réelles directement. C’est un gain de temps non négligeable lorsque l’on sait à quel point il peut être long et fastidieux de modifier un élément dans un CMS.

Si la plupart des CMS (et notamment Wordpress) fonctionnent avec l’ajout de nombreux plugins ou d’extensions pour étendre les possibilités de création, Webflow possède peu d’intégrations mais plus de possibilités de base pour la création d’un site. C’est un avantage en matière de sécurité puisqu’au lieu de s’éparpiller sur des extensions, tout reste sous contrôle dans un seul outil.

Webflow ne permet pas (encore) de manière native de créer différents comptes utilisateurs contrairement à Wordpress, pas plus que la possibilité de laisser un commentaire. Il est possible en revanche de contourner ce problème avec l’ajout d’outils tiers.

L’interface de Wordpress

interface wordpress
Interface de Wordpress

Le dashboard de Wordpress est personnalisable au niveau des couleurs (ici le rouge) et en français. Le menu sur la gauche permet d’accéder aux articles, pages, commentaires ou encore médias. Tu remarqueras que certaines extensions apparaissent directement dans le menu (Cookies, Yoast, Elementor, etc.). En choisissant un onglet, le contenu du tableau de bord donne les informations relatives à la sélection.

Pour écrire un article ou une page, on part toujours de zéro, il suffit de remplir les différentes sections ou bien de se servir des blocs Gutenberg pour gérer entièrement la structure de la page.

Les blocs Gutenberg permettent d’éditer l’article en le construisant grâce à des blocs de contenus dédiés. Ils sont catégorisés en plusieurs types : communs (paragraphe, titre, image, etc.), mise en forme (code, citation, tableau), mise en page (bouton, séparateur), autres (widget, blocs réutilisables).

Apparaissent également l’état de santé du site et un petit récap de ce qu’il contient, plutôt pratique pour avoir un point de vue instantané de son site.

L’interface de Webflow

interface webflow

Dans le menu à gauche, on retrouve l’onglet CMS collections qui va permettre de gérer tout l’aspect CMS. Chaque collection est un regroupement de type de contenus possédant chacun une structure personnalisable.

Pour créer une collection on peut partir d’un template, alias modèle de collection. Ces derniers même s’ils proposent une structure de base demeurent personnalisables et offre un bon compromis lorsque l’on n’est pas trop sûr de la structure que l’on souhaite mettre en place.

Le SEO avec Wordpress

Pour rappel, le SEO (Search Engine Optimization) appelé également référencement naturel, c’est la manière dont les robots d’indexations de Google nous trouvent sur le web et surtout, comment ils nous placent dans les résultats de recherche. Plus tu te rapproches de la place 0, plus tu es visible. On parle donc d’un indispensable pour ton site.

Pour Wordpress c’est assez simple, il suffit de télécharger l’extension Yoast SEO et de suivre les recommandations en temps réel pour optimiser au mieux son site. L’extension en version gratuite se révèle une précieuse alliée dans l’optimisation d’un site sous Wordpress pour le référencement naturel. Tu peux toujours aller plus loin en prenant la version payante.

On ne va pas rentrer dans les détails de ce que propose Yoast SEO (il y en aurait trop), sache qu’un détail sympa est qu’il permet une vision SEO globale de toutes les pages du site en plus de celui sur chaque contenu dédié.

Le SEO avec Webflow

Webflow n’a pas à rougir de ce côté-là, bien au contraire. Le CMS est naturellement SEO friendly car les paramètres SEO sont intégrés de manière native à l’outil.

On peut donc optimiser son référencement naturel sur chaque page sans aucune extension.

Exemple d’optimisation SEO sur Webflow

Tu peux également configurer les settings SEO et le OpenGraph directement dans les CMS collections.

Évidemment, cela ne remplace en rien des outils d’analyse SEO ainsi qu’une bonne stratégie de référencement naturel, mais ça aide bien soyons honnêtes !

Le responsive design de Wordpress et Webflow

Le responsive design est la capacité à s’adapter automatiquement à toutes les tailles d’écrans.

Une condition essentielle aujourd’hui quand on sait que plus de 80% des internautes naviguent depuis leur mobile.

Le design de Wordpress fonctionne par thèmes que l’on peut télécharger. Certains sont gratuits, d’autres non. Ils ne sont cependant pas tous responsives et il faudra être vigilant à ce sujet. Heureusement, dans la recherche de thème, on peut sélectionner le filtre “responsive”.

Côté Webflow, en tant qu’éditeur puissant, l’outil possède son propre moteur responsive intégré. Durant toute la conception, on peut observer le résultat sur différentes tailles d’écran. Le moteur ajuste le contenu automatiquement grâce aux breakpoints (qui facilitent la mise en page en fonction de la taille de l’écran) et au flexbox (sortes de boîtes dans lesquels les éléments sont placés et qui réajustent automatiquement le contenu en fonction de l’espace disponible). Même les animations s’adaptent ! On peut même aller plus loin et mettre en place une animation ou une couleur qui diffère en fonction de la taille d’écran. Bluffant non ?

Personnalisation par Wordpress et Webflow

Les deux outils proposent des bibliothèques de thèmes ou des templates pour te permettre de te démarquer.

Wordpress propose jusqu’à +10 600 thèmes différents contre +1500 templates chez Webflow.

Dans les deux cas, la grande majorité de ces thèmes ou templates sont payants.

Côté personnalisation, certains thèmes sur Wordpress sont personnalisables grâce à la mise en place d’un page builder avec l’extension (encore une) Elementor, Divi ou Beaver. Le rendu s’adapte à toutes les pages du site, ce qui permet aussi de gagner du temps et d’avoir un bon rendu.

Chez Webflow, qu’on parte d’un template ou de zéro, l’étendue des possibles est bien plus vaste. Les possibilités de cet outil NoCode permettent de développer un site 100% custom. On peut même aller jusqu’à ajouter des animations originales sans utiliser une seule ligne de code.

Évidemment, on peut aussi ajouter du code au besoin.

La facilité d’utilisation de Wordpress et Webflow

Qu’en est-il de la prise en main de ces deux outils ?

Au premier abord, Wordpress semble assez facile à prendre en main. Entre les extensions à ajouter d’un seul click, les thèmes à installer et la simplicité du menu, il apparaît comme très accessible.

En réalité, l’outil n’est pas très intuitif et on s’y perd, parfois, à chercher dans quelle section se rendre en fonction de ce que l’on souhaite faire.

Il faut également composer avec le thème choisi qui peut s’avérer être très limité en termes d’options, ce qui signifie que lorsque l’on recherche une solution ou un effet voulu, on peut se retrouver bloqué à chercher un élément qui n’existe tout simplement pas sur le thème en question.

Utiliser un page builder ou Gutenberg facilite la mise en page bien qu’il faille s’y reprendre plusieurs fois pour déposer un élément parfois.

Notons également qu’avec Wordpress il faudra choisir un hébergeur et installer le logiciel. On peut aussi développer son site en local pour commencer mais il faudra à un moment ou un autre mettre le site en ligne. Il faudra aussi gérer la maintenance du logiciel et donc de son site. Ces manipulations peuvent être complexes pour un novice.

Heureusement, l’outil étant très populaire, on trouve quantité de ressources sur le web pour progresser avec les bons tutos.

Webflow de son côté possède une courbe d’apprentissage bien plus complexe. N’oublions pas qu’il ne s’agit pas d’un simple CMS comme son concurrent mais bien d’un outil tout-en-un personnalisable qui possède une partie CMS.

Le côté “drag and drop” de l’éditeur facilite cependant grandement la prise en main.

Même si tout l‘outil est en anglais et que l’interface peut rappeler la programmation classique, elle se veut également très intuitive. Pour aider à monter en compétences, Webflow propose la Webflow University en plus de la communauté NoCode très active et bienveillante sur le web.

Il n’y a pas besoin d’hébergeur ici ou de télécharger quoique ce soit. En tant que plateforme SaaS, il ne suffit que d’une connexion internet. La plateforme se charge de l’hébergement du site et des bases de données ainsi que de la maintenance offrant ainsi une autonomie certaine et une tranquillité d’esprit.

Qu’en est-il de la sécurité pour Wordpress et Webflow ?

En tant que leader gratuit et open source, je t’annonce sans surprise que Wordpress est une cible de choix pour les hackers. Avec plus de 57 000 extensions possibles, c’est autant de possibilités de cyberattaques grâce aux failles induites par ces plugins.

Il n’existe aucun moyen de vérifier les pratiques en termes de sécurité de tous ces développeurs d’extensions et dans la logique, plus on intègre d’extensions, plus on crée de failles dans la machine. Il faut donc être vigilant lorsque l’on décide d’ajouter une extension et bien se renseigner.

Webflow a contrario, se veut fiable et sécure. Tous les sites développés sous l’outil reçoivent automatiquement un certificat SSL qui permet d’établir une connexion sécurisée entre le site est les navigateurs. L’outil met un point d’honneur à offrir une bonne protection face aux attaques DDos.

La différence de coût entre Wordpress et Webflow ?

À vue de nez, on pourrait croire que Wordpress l’emporte haut la main puisqu’il est gratuit et qu’il ne faut payer qu’un hébergeur. Et bien dans la réalité, ça dépend surtout de l’envergure du site.

Tu peux t’amuser à faire le calcul si tu veux mais si tu considères :

  • Un hébergement à l’année + un thème payant + plusieurs extensions payantes pour Wordpress
  • Un abonnement à l’année pour Webflow

Tu te rendras compte que c’est assez similaire en réalité.

C’est à toi de voir ce qui est le plus rentable en fonction de ce que tu souhaites proposer à tes internautes et aussi de tes propres capacités budgétaires et techniques.

En conclusion, Wordpress vs Webflow ?

Je pense qu’on a fait le tour du plus important. Si tu as lu jusqu’au bout je te félicite. Maintenant, tu devrais avoir un avis plus éclairé sur la question de quel outil choisir ?

Chacun possède ses avantages et ses inconvénients.

Wordpress propose un grand choix de thèmes et d’extensions pertinentes (surtout pour le SEO) ainsi qu’une courbe d’apprentissage assez courte. En revanche, il offre un potentiel de design limité pour un novice et aucune vraie promesse en matière de sécurité. Il a beau être gratuit, la note finale en ajoutant des extensions peut vite s’avérer salée si l’on n’y prend pas garde.

Webflow de son côté, propose une flexibilité accrue en termes de design et de SEO, un accès rapide (pas d’installation) et une autonomie pertinente (hébergement, maintenance et sécurité). La montée en compétences cependant est bien plus longue même si on peut se faire aider.

Alors qui l’emporte ? Pour nous, Webflow sans hésiter. Il reste un outil très puissant pour concevoir n’importe quel site internet tout en étant accessible à une personne non-tech qui devrait modifier ou créer un contenu. De plus, sa modularité et sa flexibilité permettent de faire évoluer un site en continu.

Si tu hésites encore, on peut en discuter. 😉

Ne me dis pas que tu ne l’avais pas vu venir !

Partager
Besoin de conseils ?
Dimitri te propose 30 minutes de call gratuit.
Réserver un call

La newsletter SuperForge

1 fois par mois, des interviews, des infos sur l’univers NoCode et sur l’entrepreneuriat. No spam, c’est promis.👌🏻