logo superforge
Nos projets clients
Notre expertise
L’équipe
Blog
Publié le
03
July
2023
Mise à jour le
10
minutes

Création d’entreprise : 9 questions à se poser

Alicia
Birouste

Tu penses avoir une idée géniale qu’il faudrait concrétiser ? Ou bien tu rêves de te lancer dans l’entrepreneuriat et de gérer ton propre business ?

Avant de te lancer cependant, il faut te poser les bonnes questions pour t’aider à prendre du recul et à faire le point. Le chemin de l’entrepreneuriat peut être semé d’embûches qu’il vaut mieux se préparer à affronter.

Comment faire nous diras-tu ? En répondant aux questions que tu trouveras dans cet article.

Pourquoi créer ton entreprise ?

Cela peut sembler un peu bête mais la question a son importance. Il faut définir pourquoi ce projet te tient à cœur. Quels sont les objectifs de cette création ? Qu’ils soient professionnels ou personnels, comprendre la raison d’être du projet est le point de départ de chemin.

Est-ce pour te créer un emploi ? Est-ce pour une reconversion ? Est-ce juste pour tenter l’aventure ou bien pour devenir le patron de quelqu’un ? Assouvir une passion ou obtenir un complément de revenus ?

Connaître les raisons qui te poussent à rendre concret ton rêve aidera à identifier la base des valeurs de ton entreprise.

Découvrir tes objectifs te permettra de savoir si ce projet correspond vraiment à tes compétences, ta personnalité ou encore à ce que tu aimes faire, tout simplement. Eh oui, on ne s’improvise pas entrepreneur. Même avec la meilleure idée ou intention du monde, il faut se rendre à l’évidence et admettre que parfois, ce mode de vie n’est pas pour soi.

Quelle est ta vision à court, moyen et long terme ?

Là encore, avoir une vision planifiée dans le temps permet de rester sur le droit chemin. Quand on sait où on doit aller, on met tout en œuvre pour y parvenir, alors que quand on est perdu, on a tendance à se démotiver.

S’organiser dans le temps permet de prendre en compte toutes les étapes nécessaires au cycle de vie de l’entreprise et te permettra de prévoir ce qui sera mis en œuvre : financement, partenariats, études de marché, marketing, etc.

C’est encore plus vrai si tu dois entreprendre à plusieurs. Il va falloir s’assurer que tout le monde partage les mêmes valeurs, la même vision pour aller dans la même direction.

Quel sera le rôle de chacun ? Les responsabilités ? Les investissements ? Tout doit être réfléchi en amont car une fois lancé, un grain de sable dans les rouages peut enrayer la machine jusqu’à la stopper.

Quel est l’état du marché que tu souhaites conquérir ?

Certains marchés sont plus “niches” que d’autres, cela veut dire que ce sont des marchés spécialisés qui ne correspondent pas forcément à une grande partie de la population. Pour te donner un exemple concret, la conception et le développement de produit digitaux en NoCode est l’exemple type d’un marché dit de niche.

D’autres marchés sont de masse, ils peuvent être à la fois nouveaux ou au contraire matures. Cela ne veut pas forcément dire qu’il n’y a pas de place à prendre et pour le savoir, tu vas devoir l’étudier. Il va falloir te situer sur le marché que tu souhaites acquérir.

Qui sont tes concurrents ? Que proposent-ils ? Quels sont les avantages que tu vas avancer par rapport à eux ? Quelle va être ta proposition de valeur pour te démarquer ?

Analyser les tendances du marché te permettra d’anticiper les changements à venir pour t’assurer de perdurer.

Est-ce que tu connais tes cibles ?

Qui seront tes clients ? Est-ce que tu connais leurs attentes, leurs besoins ? Souvent, on est tellement convaincu que notre produit ou service est parfait qu’on en oublie que notre proposition doit répondre à un besoin du client. Résultat ? Beaucoup d’entreprises se lancent dans la conception d’un produit et font face à un fiasco lorsqu’elles se rendent compte que ça n’intéresse personne. C’est la douche froide.

Demander à tes proches n’est pas la solution, il y a de fortes chances qu’ils te disent que ton idée est géniale parce qu’ils sont biaisés par l’affectif.

Si tu veux un retour pertinent, il faut le demander à tes cibles. Tu dois découvrir ce qu’ils attendent vraiment de ta proposition. Lance des recherches, récolte des données, analyse-les et fais des personas. Les personas sont des portraits type de tes clients.

As-tu les compétences nécessaires ?

Un peu dans le même esprit de savoir si devenir entrepreneur est fait pour toi, on doit s’attarder à porter un regard objectif sur les compétences clés que tu vas devoir déployer tout au long du parcours.

Le but est d’identifier les compétences nécessaires afin de pouvoir devancer les besoins à venir en termes de formation ou d’accompagnement.

Aujourd’hui, on peut se former à peu près sur tout alors pourquoi se priver ?

Quel va être le statut juridique de mon entreprise ?

Donner un cadre légal à ton entreprise n’est pas à prendre à la légère, il va définir tes droits et tes obligations (légales et fiscales) en fonction de ton statut.

Il existe quantité de structures possibles alors renseigne toi bien et choisis celle qui convient le mieux à ton projet. Généralement, si tu veux lancer une startup ou un SaaS, la forme la plus répandue est la SAS / SASU. Elle permet de décomposer la société en action, te permettant de lever des fonds et répartir le capital de manière souple entre les cofondateurs.

Le choix du lieu de siège social a aussi son importance. En France ou à l’étranger, tu n’es pas soumis au même cadre légal. Cela peut différer aussi d’une région à l’autre alors là encore, il faut bien se documenter et saisir les meilleures opportunités.

Quels sont tes business model et business plan ?

Le business model va définir la manière dont tu vas générer du profit : Abonnement, vente directe, publicité, etc.

Le business plan va présenter les stratégies que tu vas mettre en place pour produire du chiffre d’affaires. Il est la mise en œuvre du business model.

C’est un dossier conséquent parce qu’il doit tout prendre en compte. Tu dois évaluer toutes les ressources dont tu vas avoir besoin et tous les moyens de financement à ta disposition.

Les ressources regroupent l’aspect financier évidemment mais aussi l’humain et le matériel à ne pas négliger. Anticiper les coûts de recherches et de développement, les recrutements, les loyers des locaux et du matériel ou encore les dépenses marketing. Ce ne sont que des exemples, la liste est longue.

Les moyens de financements sont nombreux et doivent être étudiés avec rigueur afin d’éviter tout problème de trésorerie. Autofinancement, levée de fonds, prêts, concours, subventions, crédits d’impôt, là encore, les choix sont multiples. Ils possèdent chacun leurs avantages et leurs inconvénients et accompagnent le projet d’entreprise à diverses étapes clés.

À toi de trouver ce qui te correspond le mieux et d’évaluer ce dont tu vas avoir besoin pour bien commencer l’aventure.

Es-tu prêt à prendre des risques… et à perdre ?

Le risque est associé à l’entrepreneuriat. Lancer son entreprise est un challenge, un défi. Est-ce le bon moment pour se lancer ? Tu es le seul à savoir si tu t’en sens capable ou pas.

On peut toujours identifier les risques auxquels ton entreprise ou toi pourriez être confrontés, c’est un excellent moyen de les évaluer pour mieux les maîtriser. Parfois malgré tout, le projet est un "échec" et il faut être capable de rebondir.

Eh oui, perdre ne signifie pas forcément que c’est la fin. Apprendre à perdre, c’est tirer des leçons et gagner en connaissance et en expérience.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Que dans tous les cas, on en sort grandit et gagnant.

Es-tu capable de prendre soin de toi et de tes proches ?

On n’y pense pas souvent mais l’entrepreneur n’est pas forcément cette personne solitaire qu’on voit à l’horizon sur un coucher de soleil avec une musique instrumentale.

La plupart du temps, cette personne a des proches, une moitié, une famille. Lorsque l’on se lance, il y a beaucoup à faire et surtout, beaucoup de stress. Être entouré et soutenu ça aide mais ça ne doit pas aller à sens unique au risque d’épuiser tout le monde.

Il faut être capable de lever le pied quand c’est nécessaire et de vivre l’instant présent avec ceux qui comptent. C’est aussi une question de santé mentale autant que physique. Et cette question est trop souvent laissée de côté.

Mot de la fin

Avant de t’engager dans la création d’entreprise, il est essentiel de te poser les bonnes questions et de t’y préparer. En répondant à ces questions, tu seras capable de mettre à plat ton projet et d’anticiper les obstacles que tu pourrais rencontrer. Une belle manière d’optimiser tes chances de succès, n’est-ce pas ?

Dans tous les cas, n’oublie pas que tu peux te faire accompagner par des experts au besoin.

Partager
Besoin de conseils ?
Dimitri te propose 30 minutes de call gratuit.
Réserver un call

La newsletter SuperForge

1 fois par mois, des interviews, des infos sur l’univers NoCode et sur l’entrepreneuriat. No spam, c’est promis.👌🏻