La différence entre POC, MVP et Prototype

Stephanie
Menezes
Dimitri
Nicolas

6

minutes

Bubble
Figma

Les termes POC (Proof of Concept), MVP (Minimum Viable Product) et Prototype sont des termes souvent utilisés dans la construction ou le développement d’un projet (digital ou non). Ils sont liés et ont chacun une finalité bien précise qu’il faut essayer de ne pas confondre.

Les 3 définitions orientées finalités, dans le contexte du digital :

  • POC : permet de valider la faisabilité technique de ce que l’on souhaite construire ;
  • MVP : permet de tester un produit regroupant les fonctionnalités majeures pour en tirer des enseignements et itérer ;
  • Prototype : permet de jouer avec des maquettes interactives afin de recueillir les premiers retours et de peaufiner les maquettes.

Par quoi commencer ?

Pour t’expliquer, on fera une mise en situation : imaginons que tu souhaites développer un SaaS (Software as a service) innovant dont la fonctionnalité clé est un algorithme de Matching.

La production du POC

À quoi bon développer un produit et se rendre compte qu’au final l’algorithme de Matching est trop complexe à mettre en place ?

Pour gagner du temps et de l’argent, une première approche pourrait être de tester la faisabilité technique de l’algorithme de Matching, avec le minimum de moyen possible.

Si on se rend compte en développant le POC que c’est trop difficile, on pourra alors imaginer des solutions alternatives : un algorithme plus simple ou l’utilisation d’une librairie ou d’une API qui ferait la logique du Matching à notre place ?

👉 C’est tout l’intérêt du POC, faire face aux problèmes futurs bloquants, dès le départ et les résoudre. L’autre intérêt du POC c’est qu’il te donne des éléments (pas encore un vrai produit mais c’est déjà ça) pour aller potentiellement chercher des fonds. 🚀

Et si le POC est un succès, parfait, on peut passer à l’étape suivante !

Le travail de l’ergonomie et le design du produit : le prototype

Une fois que tu sais que, techniquement, ton produit est développable, il faut le concevoir.

La première étape, ultra-méga importante, c’est de travailler ton UX (User experience - l’ergonomie) et ton UI (User interface - design) de ton produit, même pour un MVP. Pour la simple raison que de nos jours les utilisateurs ont des standards élevés : si ton produit n’est pas très facile d’utilisation ou pas beau, ils ne l’utiliseront tout simplement pas ! ❌

Il faut donc travailler ce qu’on appelle les wireframes et les maquettes pour obtenir une vision digitale de ton produit. Le faire va te permettre de te poser, pendant cette phase, les bonnes questions.

💡 Pour en savoir plus autour des wireframes et les maquettes, nous avons un article qui parle de la Gestion d’un projet en NoCode.

Si tu n’as pas de notion d’UX / UI Design, nous te conseillons de te faire accompagner, c’est vraiment plus efficace !

Une fois les premières versions de tes maquettes terminées, le Designer va pouvoir les animer, les rendre vivantes et navigables pour que toi et tes primo utilisateurs puissent tester l’usabilité.

La version des maquettes, animée, forme ton Prototype.

Construire un prototype aide à optimiser ton temps (voir des défauts avant la phase de développement), convaincre les investisseurs et à peaufiner ton idée.

Tu vas donc pouvoir peaufiner à fond tes maquettes, préparant ainsi un développement efficace dans la phase d’après : le MVP.

Exemple de prototype sous Figma

Outil pour faire un prototype : Figma

L’outil tout-en-un est très intuitif. On peut créer et partager des prototypes, ajouter des commentaires et avoir le rendu final en mode mobile ou desktop.

Le développement du MVP

Une fois les maquettes finalisées, c’est au tour de l’équipe Tech de prendre le relais. Ils te développeront ton produit digital avec tous les éléments en main pour faire un travail efficace.

Un élément à ne pas mettre de côté du tout : développer un produit doit se faire en totale coopération avec le porteur de projet, le concepteur. Impossible pour une équipe Tech de développer un produit sans le temps et la disponibilité du ou des porteurs de projet.

Outil pour faire un MVP : Bubble (sans surprise ? 😅)

💡 Pour en savoir plus sur le MVP, nous avons d'autres articles qui pourraient t'intéresser :

Le NoCode : C'est quoi ?

Construire son MVP et itérer : 4 clés importantes !

J’ai un MVP, cool ! J’en fais quoi ?

C’est vraiment le début encore pour toi là, c’est ce qu’il faut te dire. Ton MVP va te permettre de recueillir des KPIs (des données clés quantitatives) et des retours (des données qualitatives, aka feedbacks). Cette récolte te permettra d’orienter ton “bateau MVP” dans une direction ou une autre et de recommencer le process itératif d’amélioration continue. Jusqu’à pouvoir faire tes premières ventes et in-fine trouver ton “market-fit”. 😉