Publié le
04
December
2023
Mise à jour le
4
minutes

OKR et KPI : les différences

Stephanie
Menezes
Lauréline
Suzarte

Deux acronymes très importants dans la vie d’une entreprise, OKR et les KPI sont des outils qui permettent de mesurer, d’améliorer et d’atteindre ses objectifs. Complémentaires, ils ont des approches différentes pour faire évoluer la performance et la réussite de ton business.

Pour cette fin d’année, regardons plus en détail les méthodes OKR et KPI pour établir nos prochains objectifs de 2024.

C’est quoi les OKR ?

Les Objectives and Key Results (OKR), ou objectifs et résultats clés, consistent à définir des objectifs et les moyens de les atteindre. La stratégie propose la mise en place d’objectifs pour chaque membre de l’équipe ou pour l’équipe dans son ensemble, afin d’atteindre un résultat global.

Les OKR peuvent être fixés et mesurés sur des périodes variables, que ce soit par trimestre, semestre ou annuellement.

Comment mettre en place la méthode OKR ?

Pour mettre en place la méthode OKR, tu dois penser à :

  • Définir un objectif global : Avoir une vision claire de l’endroit où tu veux amener ton entreprise.
  • Décomposer l’objectif : Séparer l’objectif global en résultats clés et identifier qui est le responsable de chaque résultat clé.
  • Déterminer la manière de mesurer : Établir des indicateurs pour suivre les progrès.
  • Mettre en place des actions : Identifier les mesures à prendre pour atteindre les résultats clés.

Exemple d’OKR

Par exemple, une startup qui vend un SaaS souhaite augmenter sont MRR (Monthly Recurring Revenue ou Revenu Mensuel Récurrent) de 20% dans les 6 prochains mois. Pour cela, les trois résultats clés suivants ont été établis :

  • Augmenter l’investissement dans le marketing.
  • Augmenter l’équipe de développement du SaaS.
  • Optimiser le processus de travail en interne.

Une fois les résultats clés établis, il est possible de les séparer par équipe. Toujours dans cet exemple, l’équipe marketing pourrait travailler les résultats clés pour augmenter le nombre de nouveaux clients. Du côté RH, l’équipe pourrait travailler les résultats par le recrutement des profils tech qui feront évoluer le SaaS tels que des product designers et développeurs web. Et chaque pôle pourrait optimiser son processus de travail en interne et ainsi de suite.

C’est quoi les KPI ?

Les Key Performance Indicators (KPI) ou les indicateurs de performances clés, servent à évaluer les performances d’une action, d’un projet, d’un site web, d’un comportement utilisateur ou plusieurs d’autres aspects d’une entreprise.

Les KPI se basent sur des données chiffrées pour savoir si l'objectif a été atteint, s’il est en cours de réalisation ou absolument pas. Il est possible de l’utiliser pour une période spécifique ou d’une façon continue pour mesurer les résultats d’un processus, d’une campagne, d’une équipe etc. Ces indicateurs peuvent être définis avant de commencer un projet ou quand il est déjà en cours.

Comment mettre en place la méthode KPI ?

Pour mettre en place la méthode KPI, tu dois penser à :

  • Définir un objectif mesurable : T’assurer que ton objectif puisse être quantifié.
  • Calculer les indicateurs facilement : Pouvoir les calculer de manière simple et rapide.
  • Mettre à jour constamment : Actualiser en continu pour refléter l’évolution du travail.
  • Avoir des données fiables : Récupérer toujours des données fiables et précises.
  • Orienter vers l’action : Mesurer des indicateurs à susciter une action ou une prise de décision en fonction des résultats affichés. Si ton KPI à suivre est le taux de conversion depuis ton site web, et si celui-ci commence à baisser, c’est l’heure d’effectuer une action.

Exemple de KPI

Reprenons l’exemple du SaaS qui souhaite augmenter son MRR. L’équipe marketing a décidé de créer une campagne pour mettre en avant l’offre de 14 jours d’essai gratuit. Pour savoir si cet effort sera performant, l’équipe peut surveiller par exemple ces indicateurs :

  • Le taux d’inscription aux essais gratuits
  • Le taux de conversion des essais gratuits en abonnement payants
  • Le taux de rétention : voir l’évolution des revenus mensuels récurrents des clients existants.
  • Le coût d’acquisition client : les dépenses de marketing et de vente nécessaire pour acquérir un nouveau client.

Je te donne une liste non exhaustive, parce qu’on peut mesurer d’autres indicateurs. Cela va dépendre de tes objectifs. En bref, le but ici est de mesurer cette campagne, voir si elle était performante ou pas et étudier les résultats afin de trouver de nouvelles solutions.

Les différences : Quand utiliser OKR ou KPI ?

Tu es peut-être en train de te demander quelle méthode utiliser. Les OKR se concentrent sur la fixation d’objectifs ambitieux, quand même atteignables qui favorisent l’orientation vers des résultats audacieux et stimulants pour ton entreprise. Cela nous pousse à viser des réalisations exceptionnelles.

Côté KPI, ils sont utilisés à l’évaluation des performances de projets, de processus ou de taches spécifiques. Ils sont très utiles lorsque tu as besoin de mesurer l’efficacité d’une action, d’analyser des données spécifiques et d’apporter des améliorations continues.

La clé est de comprendre que les OKR et les KPI sont complémentaires. Les OKR vont définir la direction générale que tu souhaites suivre, tandis que les KPI vont t’aider à surveiller leur progrès vers tes objectifs et à mesurer leurs actions. En rassemblant les deux approches, tu peux créer une stratégie complète pour atteindre tes objectifs.

Que tu optes pour utiliser les OKR ou KPI, ou combiner les deux, le plus important est d’établir les bons objectifs propres à ton entreprise et comment suivre son évolution. La clé est toujours de tester, mesurer et itérer continuellement.

Partager
Besoin de conseils ?
Dimitri te propose 30 minutes de call gratuit.
Réserver un call

La newsletter SuperForge

1 fois par mois, des interviews, des infos sur l’univers NoCode et sur l’entrepreneuriat. No spam, c’est promis.👌🏻