logo superforge
Nos projets clients
Notre expertise
L’équipe
Blog
Publié le
15
January
2024
Mise à jour le
8
minutes

Créer un SaaS en NoCode

Alicia
Birouste

Le NoCode offre de nouvelles opportunités aux entreprises qui souhaitent innover dans la création de logiciels. Ces nouvelles technologies révolutionnent la conception de produits digitaux, notamment des SaaS (Software as a Service) en rendant leur création plus accessible. Dans cet article, nous t’invitons à découvrir le monde des SaaS à travers les avantages et les inconvénients mais aussi des conseils pour le créer.

Qu’est-ce qu’un SaaS ?

Définition du SaaS

Le SaaS (Software as a Service), traduit en français par logiciel en tant que service est une solution accessible via le cloud. Elle offre un avantage certain aux utilisateurs finaux puisqu’elle permet un accès facilité à une grande variété de logiciels sans la contrainte d’une installation locale (on-premise).

Pour faire simple, il s’agit d’un logiciel accessible par le biais d’une simple connexion internet. Ainsi, les utilisateurs peuvent y accéder à partir de n’importe quel appareil connecté, via un navigateur web.

La plupart du temps, les SaaS fonctionnent sur un business model de type abonnement, ce qui permet aux utilisateurs de mieux gérer leurs coûts prévisionnels et pour les propriétaires de la solution, d’obtenir des revenus récurrents.

Utilisation du SaaS

Sans aller jusqu’aux origines de cette solution, on peut dire que l’avènement du Cloud, l’expansion d’Internet au sein des entreprises et l’arrivée du télétravail ont grandement participé à l’installation de SaaS dans leurs processus. Petites, moyennes ou grandes entreprises, tout le monde y trouve son compte.

On utilise les SaaS pour à peu près tout désormais :

  • Outil de gestion : relation client (CRM), relation RH (SIRH), achats, stocks et plus globalement tous les outils métiers internes de type ERP.
  • Outil de communication : messagerie, visioconférence, etc.
  • Outil collaboratif.
  • Outil de digitalisation des process : signature électronique, paiement, etc.

En dehors du cadre de l’entreprise, on retrouve également les SaaS pour les particuliers dont l’utilisation est souvent quotidienne. Par exemple Netflix ou encore Spotify.

C’est un fait, les SaaS apportent beaucoup de flexibilité et de mobilité à ses utilisateurs. Grâce à des interfaces conçues pour être simples d’utilisation, le SaaS s’intègre dans la vie de tous les jours en privé ou en entreprise. De quoi voir dans cette solution un bon enjeu business.

Le marché des SaaS à travers le monde est estimé à environ 197 milliards de dollars en 2023 et atteindra probablement les 232 milliards en 2024 (Source Statista).

Pourquoi créer un SaaS en NoCode ?

Les SaaS en NoCode possèdent des avantages et des inconvénients, comme tout produit digital. Il est important de les prendre en compte avant de se lancer.

Les avantages d’un SaaS en NoCode

Développement rapide et moins cher

Qui dit rapide à développer dit aussi rapidement en place sur le marché. Et c’est un critère important dans le monde digital. Un produit qui met trop de temps à être lancé a trop de risques de se faire voler la place. Adieu la frustration de voir ton idée stagner dans un coin de ta tête, bonjour la concrétisation du projet fissa.

Comment ? Le développement en NoCode est plus rapide qu’un développement traditionnel. Pour y parvenir, on utilise des outils NoCode de nature PaaS (plateforme as a service, ça te rappelle quelque chose ?).

En plus d’être rapide, c’est aussi moins cher. Ces plateformes s’occupent de la mise à jour et de la maintenance de l’éditeur. Et comme le SaaS est disponible depuis un réseau internet, il n’y a aucune infrastructure ou matériel “on-premise” à gérer. Exit donc l’entretien d’un service informatique en sus.

Une solution flexible qui favorise l’adoption produit

En complément de cette logique de rapidité, il y a aussi la notion de flexibilité. Le NoCode est idéal pour tester les idées, itérer et scaler. Comme le développement se fait rapidement, on peut vite lancer le produit sur le marché, récolter les premiers retours utilisateurs et adapter en conséquence. Cela se traduit par de nouvelles fonctionnalités ou encore, la modification ou suppressions des fonctionnalités existantes.

Le tout permet de réaliser des itérations successives en répondant aux commentaires et ainsi s’adapter aux besoins et aux attentes du marché et de son public cible. Un point non négligeable pour qui veut rapidement trouver son market fit.

Et après ? On continue de scaler.

Concevoir une architecture solide et évolutive

Un SaaS nécessite une infrastructure robuste pour supporter un grand nombre d’utilisateurs et de flux importants. Cet aspect va se ressentir au moment de scaler, lors de la mise à l’échelle du produit. C’est cette étape qui va définir la stabilité et la durabilité du produit. On peut alors compter sur la flexibilité du NoCode qui permet des ajustements rapides et qui possède une excellente compatibilité avec les méthodes agiles.

Les inconvénients d’un SaaS en NoCode

Dépendance à l’éditeur et au FAI

Forcément, lorsque l’on développe un logiciel via un éditeur du cloud, on est soumis au bon fonctionnement de ce dernier et de celui du net.

Si le réseau n’est pas en bonne santé et si l’éditeur (le PaaS) sur lequel le SaaS est construit rencontre des difficultés, c’est tout ton SaaS qui en subit les conséquences et donc, tes utilisateurs. Cela peut générer des mécontentements et donc potentiellement des pertes de revenus.

De plus, certains outils PaaS pratiquent le vendor lock-in, une pratique qui rend dépendant les clients à leur solution. Ainsi, il va être parfois difficile d’exporter le code généré par certains outils NoCode SaaS, ce qui impose de demeurer sur l’outil ou bien de tout reconstruire ailleurs le moment venu. Le choix de l’outil est donc crucial avant toute chose.

Les questions de sécurité et de gouvernance des données

Les SaaS stockent leurs données directement dans le cloud, souvent chez les grands fournisseurs de type Amazon, Google Cloud ou Azur. La question de la sécurité ou de la gouvernance des données peut donc se poser puisque l’entreprise est dépendante des choix de stockage et de sécurité de l’éditeur NoCode. Tous travaillent sur le RGPD, l'application de ce dernier et la mise en place de normes de sécurité de plus en plus élevées. Le choix de l’outil à utiliser va donc être primordial. À noter que certains outils proposent parfois uniquement du stockage en dehors de l’Europe, ce qui n’est pas l’idéal surtout lorsque cela concerne les données sensibles.

Pour approfondir le sujet, tu peux lire Bubble et le RGPD

Si tu décides de te lancer dans l’aventure, voici nos conseils 👇

Comment créer ton SaaS en NoCode ?

Il existe plusieurs chemins pour créer un SaaS en NoCode. Cette technologie rend plus accessible la construction de produits digitaux et certains optent pour l’apprentissage de ces outils en vue de construire leur SaaS par eux-mêmes. Cependant, la courbe d’apprentissage peut-être longue et les SaaS complexes nécessitent l’utilisation du code en sus, découlant sur une technologie dite LowCode.

Il est conseillé de considérer à passer par une agence spécialisée qui sera la solution idéale pour concrétiser ton idée rapidement en associant son expérience et ses compétences.

9 étapes à prendre en compte pour la création d’un SaaS en NoCode

1) Valider ton idée

Avant de se lancer dans la concrétisation du projet, il va falloir valider ton idée. Pour y parvenir, tu vas devoir réaliser une étude de marché approfondie pour t’assurer qu’il existe bien une demande pour ton produit, pour identifier les tendances et surtout tes concurrents.

2) Définir ta cible

Dans la lignée de l’étude de marché, tu vas devoir identifier clairement ton public cible et surtout le comprendre. Quels sont ses besoins ? Quelles sont ses attentes ? Ses habitudes ? Ses douleurs ? En quoi ton produit apporte une solution à leurs problématiques ?

Pour y parvenir, rien de tel que la réalisation d’une recherche utilisateur qui va te permettre d’obtenir des informations pragmatiques de tes utilisateurs.

3) Choisir l’outil NoCode adapté

Comme dit plus haut, le choix de l’outil a son importance. Il doit être adapté et répondre à tes besoins concernant ton projet.

À toi de te poser les bonnes questions, du type :

Quelles sont les fonctionnalités offertes par l’outil ?

Pour s’assurer en amont que les fonctionnalités que tu souhaites mettre en place sont bien possibles via l’outil.

Quels sont les coûts de l’outil ?

Les outils NoCode proposent des plans tarifaires variés, à toi de voir ce qu’il est possible d’utiliser selon ton budget.

Où dois-je héberger mes données ?

Des outils tout-en-un, comme Bubble par exemple, hébergent les données sur Amazon AWS, aux Etats-Unis. Xano un outil back-end, stocke les données en Europe mais nécessite un outil en sus front-end pour compléter le produit digital, type WeWeb.

Découvre WeWeb, l’outil français qui prend de l’ampleur

4) Définir les fonctionnalités

Après le choix de l’outil, il est temps de définir quelles vont être les fonctionnalités à développer pour ce MVP.

C’est un nouveau choix tout aussi important, puisqu’il va falloir sélectionner les fonctionnalités les plus pertinentes dans un premier temps et se limiter à celles-ci avant les premiers feedbacks utilisateurs. Si tu as investi dans l’UX en amont avec par exemple de la recherche utilisateur ou un design sprint, cette étape devrait être une formalité.

Note que la recherche utilisateur est conseillée à chaque itération de ton SaaS pour t’assurer de l’adoption ?

Tu souhaites investir dans l’UX pour tes projets ? Découvre notre Agence Design et réponds aux besoins de tes utilisateurs.

5) Adopter une approche itérative

Il vaut mieux éviter de chercher la perfection et la finalité dès le début. Le NoCode est idéal pour adopter une approche itérative. Combiné aux méthodes agiles, il permet de construire un produit au fil des retours utilisateurs et donc, qui s’ajuste à leurs besoins rapidement et dans le temps, favorisant ainsi les succès d’adoption produit.

Dans la pratique comment ça marche ? On commence par l’élaboration d’un MVP (Minimum Viable Product) qui va évoluer sur de nouvelles versions en fonction des feedbacks utilisateurs.

6) Développer le SaaS

C’est le moment de rendre tous les préparatifs concrets. La première version de ton MVP va bientôt voir le jour sur le ou les outils choisis. La plupart des agences NoCode (telles que SuperForge) travaillent en sprints, issus des méthodes agiles. Cela te permet d’être présent tout au long du processus de développement et de voir les avancées en continu.

En attendant tu peux préparer le lancement avec une bonne stratégie marketing.

7) Lancer le SaaS et le promouvoir

Après le développement vient le lancement et surtout la promotion auprès des utilisateurs cibles.

Maintenant que cette version de ton SaaS est publiée sur le web, il va falloir en parler à travers la stratégie marketing que tu auras choisie en fonction de tes objectifs et de ton budget.

8) Récolte des feedbacks et itérations

Un des buts de ton MVP SaaS est de pouvoir récupérer des retours utilisateurs. Ces feedbacks sont précieux et te permettront d’itérer ta version avec de nouvelles fonctionnalités (ou bien d’autres en moins), voire de faire pivoter ton idée.

Pour faire simple, la construction des versions suivantes de ton MVP répondra aux besoins changeants ou nouveaux de tes utilisateurs cible grâce aux données récoltées. C’est toute la magie de l’itération et grâce au NoCode, elle se fait rapidement.

9) Veille et concurrence

Garder un œil sur la concurrence et sur les tendances est primordial pour s’assurer de rester à la pointe de l’innovation et de proposer un produit qui se démarque de ses concurrents.

Notre conclusion sur le SaaS en NoCode

Créer un SaaS en NoCode est une excellente opportunité business pour les entreprises qui souhaitent lancer un logiciel innovant rapidement. Son accessibilité et sa flexibilité en font un produit digital de choix pour les utilisateurs cibles.

En suivant les étapes appropriées, en te posant les bonnes questions et en choisissant les bons outils et partenaires, tu pourras concrétiser ton idée et offrir à tes utilisateurs un produit qui répond à leurs besoins.

Et n’oublie pas, un SaaS demeure un produit en évolution constante 😉

Partager
Besoin de conseils ?
Dimitri te propose 30 minutes de call gratuit.
Réserver un call

La newsletter SuperForge

1 fois par mois, des interviews, des infos sur l’univers NoCode et sur l’entrepreneuriat. No spam, c’est promis.👌🏻