logo superforge
Nos projets clients
Notre expertise
L’équipe
Blog
Publié le
17
July
2023
Mise à jour le
15
minutes

La méthode agile : c’est quoi ?

Alicia
Birouste

Avec sa grande capacité d’adaptation et son côté innovant, la méthode agile est de plus en plus plébiscitée par les entreprises ou les porteurs de projets pour développer leurs idées et concrétiser leurs rêves.

Pour les technologies NoCode aussi, cette méthode a fait ses preuves. Elle est particulièrement appropriée pour les projets liés à ces outils en constante évolution.

Qu’est-ce que la méthode agile ? Quels sont les avantages et les inconvénients de cette approche ? On te guide à travers la planète agile, embarquement immédiat.

Définition de la méthode agile

La méthode agile est une méthode de gestion de projet innovante qui se concentre sur l’adaptabilité, la collaboration et l’efficacité.

Sa capacité à répondre aux besoins changeants des clients et à maximiser la valeur des livrables ont rendu cette méthode très populaire ces dernières années, en plus de sa propension à placer le client au cœur du projet.

Elle repose sur 4 valeurs fondamentales et 12 piliers de l’agilité qui permettent aux équipes en place pour le projet d’accéder à la réussite.

Souvent opposée à la méthode plus conventionnelle “Waterfall” ou de “Cycle en V”, on pourrait plutôt parler d’approche en réalité car les méthodes dites agiles sont nombreuses. En effet, il existe plusieurs approches, ajustables en fonction de la nature du projet ou de l’organisation des équipes. Nous les verrons un peu plus tard dans l’article.

Le fonctionnement d’une méthode agile repose en grande partie sur la communication constante ainsi que sur de l’itération courte, appelée sprint. Pour simplifier, au lieu de planifier le projet de A à Z dans sa totalité dès le début, on va le séparer en plusieurs sous-projets et planifier de A à B, puis de B à C et ainsi de suite.

Chaque étape sera considérée comme un sprint, soit un laps de temps assez court pour réaliser l’étape et la tester afin de valider qu’elle réponde bien aux exigences. Ce principe de sprint permet donc une rétroaction des équipes qui pourront ainsi apporter des améliorations ou des ajustements tout au long du projet.

methode agile versus methode waterfall (cascade)
La méthode Waterfall implique de réaliser les tâches les unes à la suite des autres tandis que la méthode agile fonctionne sur un principe d’itérations successives.

Histoire de la méthode agile

L’origine de la méthode agile remonte aux années 1990 et se situe dans le domaine du développement logiciel web et informatique.

De nombreux projets de développement sont alors confrontés à des problèmes tels que des dépassements des délais, des coûts excessifs ou encore des résultats insatisfaisants.

En cause ? Les approches traditionnelles de gestion de projets de développement qui se basent sur des méthodologies lourdes et prédictives. Ces approches ne répondent ni aux besoins changeants du marché, ni aux attentes des clients.

En effet, la conception et le développement d’un produit digital sont par essence longue. Lorsque le produit est enfin finalisé, il ne correspond plus au marché ou aux clients qui entre-temps, ont évolué.

Forts de ces constats, des professionnels en développement de logiciels se sont alors réunis de manière informelle à Snowbird dans l’Utah (Etats-Unis) en 2001. Il leur semblait évident et surtout nécessaire, de repenser la façon dont les projets étaient gérés. Ils souhaitaient trouver une approche plus flexible, capable de s’adapter et centrée sur la satisfaction client.

Cette réunion, plus connue sous le nom de “Manifeste Agile”, a permis de déterminer une définition d’un ensemble de valeurs et de principes devenus les bases de la méthodologie agile (les fameux 4 et 12).

Initialement destinée au développement de logiciel, la méthode agile s’est étendue depuis à d’autres domaines liés à la gestion de projet tels que le marketing, le design et même les ressources humaines. En raison de son adaptabilité et de ses principes applicables de manière universelle, l’agilité est devenue pour certain une sorte de philosophie en perpétuelle évolution.

Le Manifeste Agile : les fondamentaux

Les 4 valeurs du Manifeste Agile

Ces 4 valeurs sont le socle sur lequel repose l’approche agile dans la gestion de projet.

Ensemble, elles guident les équipes vers la collaboration, la flexibilité et la satisfaction client.

Notons ici que l’équipe se compose de toutes les parties prenantes au projet (responsable du projet, développeur, designer UX/UI et le client).

Les individus et leurs interactions sont préférés aux processus et aux outils

La méthode agile met l’accent sur les individus et les interactions entre ces derniers au sein de l’équipe.

Ce sont les personnes qui sont au cœur de la réussite d’un projet et non pas les process ou les outils. L’approche agile encourage une communication libre où chacun peut s’exprimer avec confiance, la coopération active et le partage de connaissances. Par ce biais, elle crée un environnement propice à l’innovation et à la résolution collective des problèmes. À travers ce travail d’équipe, chacun peut s’engager à 100% dans la réalisation des objectifs communs.

Le logiciel opérationnel est préféré à une documentation exhaustive

La méthode agile valorise la livraison de produits fonctionnels et de qualité plutôt que de se concentrer sur une documentation exhaustive. L’idée c’est que l’équipe agile met le focus sur la création d’un produit concret dès que possible au lieu de passer de longues heures à documenter chaque aspect du projet.

Cette approche permet alors d’obtenir très rapidement des retours d’expérience concrets et de répondre aux besoins fluctuants du client tout en maximisant la valeur des livrables. La méthode encourage les améliorations itératives en vue de pivoter au besoin plutôt que de s’enfermer dans une organisation rigide.

La collaboration avec le client est préférée à la négociation contractuelle

La méthode agile accorde une grande importance à la collaboration efficiente avec le client tout au long du projet dans le but de comprendre ses besoins, ses attentes et ses objectifs.

Une telle approche favorise la satisfaction du client car en l’impliquant de manière active, l’équipe lui offre une visibilité sur l’avancement du projet. Il peut ainsi contribuer directement à la prise de décision et ajuster le produit en conséquence.

L’adaptation au changement est préférée au suivi d’un plan préétabli

La méthode agile s’attache aux évolutions et aux ajustements nécessaires pour atteindre les objectifs du projet plutôt que de s’accrocher à un plan défini dès le départ.

L’approche reconnaît que les besoins et les priorités peuvent évoluer en cours de route, elle encourage donc à être flexible et réactif aux changements pour s’adapter.

Les 4 valeurs du manifeste agile

Les 12 piliers du Manifeste Agile

En plus des 4 valeurs, 12 piliers abordent les pratiques essentielles qui soutiennent la méthodologie agile.

Parcourons-les, ensemble :

Satisfaction client : Elle est au cœur de la méthodologie agile. Les produits livrés doivent répondre aux besoins et satisfaire le client.

Accueil des changements : L’agilité est définie par sa capacité à s’adapter aux changements. Les plans doivent s’ajuster en fonction des nouvelles informations ou des priorités changeantes.

Livraison continue de produits de valeur : La livraison régulière de produits fonctionnels et de haute qualité est favorisée à chaque itération.

Collaboration étroite avec le client : Elle est l’essence même de l’équipe agile qui se doit d’impliquer le client tout au long du projet et garantit ainsi la bonne réponse aux attentes.

Motivation et autonomie des individus : Ces qualités sont encouragées en plus de la responsabilité individuelle. Chacun possède le pouvoir de prendre des décisions pour atteindre les objectifs communs du projet.

Interaction en face-à-face : Ces échanges favorisent une communication plus claire et plus efficace que l’écrit.

Travail de qualité : L’accent est porté sur la recherche de l’excellence et sur la création de produits de haute qualité tout au long du processus de développement.

Simplicité : La méthode agile encourage la simplicité dans la conception et la mise en œuvre. Les équipes privilégient des solutions efficaces et simples plutôt que la complexité excessive.

Réflexion continue et adaptation : L’apprentissage en continu est favorisé. Les équipes réfléchissent constamment à leur travail, identifient les points d’amélioration à apporter et ajustent leur réflexion pour optimiser les performances.

Auto-organisation des équipes : Les équipes ont la liberté de prendre des décisions et de s’organiser elles-mêmes. Elles sont responsables de leur succès.

Adaptation aux changements environnementaux : Les équipes prennent en compte les changements de l’environnement externes et s’adaptent en conséquence. Elles restent vigilantes face aux évolutions du marché et aussi face aux nouvelles opportunités.

Mesure et adaptation continue : Les performances sont régulièrement mesurées par les équipes agiles qui utilisent ces données pour s’adapter et s’améliorer.

les 12 principes de la méthode agile

Méthodes agiles : un panel de possibilités

Depuis le Manifeste Agile qui a posé les bases, plusieurs méthodes agiles ont émergé. Tu en as sûrement croisé quelques-unes, on te liste les plus utilisées.

Scrum : Il s’agit d’une méthode agile (la plus connue) axée sur la collaboration et la livraison itérative (sprint) de produits fonctionnels. Elle est la représentation la plus proche de la définition de la méthode agile. Son nom est tiré du rugby (scrum signifie “mêlée”) et comme pour ce sport qu’on adore, le projet va être développé grâce à une succession de sprints orchestrée par le scrum master en collaboration avec le product owner (le client) et les développeurs.

Kanban : Cette méthode agile est visuelle. Elle se concentre sur le suivi du flux et du travail à travers des tableaux qui permettent de visualiser les tâches (les fameux tableaux kanban) des différentes étapes en cours.

Extreme programming (XP) : Cette méthode agile se focalise sur le code et encourage des pratiques de développement pilotées par des tests ou du peer programming (programmation en binôme).

Lean startup : Le lean startup adopte les méthodes agiles pour la gestion globale de startups et de l’innovation. Ce n’est pas vraiment une méthode agile, mais on peut dire qu’il s’en inspire fortement. Il se base sur la création rapide de MVP en vue d’encourager l’apprentissage et la validation d’hypothèses.

Crystal : La méthode Crystal s’adapte à la taille de l’équipe et met en avant la communication ainsi que les interactions humaines.

Dynamic Systems Development Method (DSDM) : Cette méthode agile s’axe sur la gestion de projet à rythme très soutenu avec des contraintes temporelles strictes. Elle met donc l’accent sur la livraison rapide des fonctionnalités.

Feature-Driven development (FDD) : Comme son nom l’indique, cette méthode agile se focalise sur la livraison régulière de nouvelles fonctionnalités et favorise ainsi la construction par incrément.

Scale Agile Framework (SAFe) : Cette méthode agile est destinée à des organisations de grande envergure afin de coordonner les équipes sur des projets complexes à grande échelle.

Toutes ces méthodes offrent des approches différentes pour la gestion de projet. Chacune possède ses propres spécificités et peut-être adaptée en fonction des besoins et des caractéristiques du projet. SuperForge travaille en méthode agile avec ses clients sans se limiter à une seule méthode. On t’explique pourquoi juste après.

Les avantages de la méthode agile

Si tu as lu jusqu’ici, tu dois déjà avoir une petite idée des avantages de cette méthodologie par rapport à des méthodes plus traditionnelles de gestion de projet. Cependant, nous te livrons quelques-uns des avantages les plus prometteurs en adoptant cette approche.

Un meilleur contrôle de la qualité

Les méthodes agiles intègrent des itérations pilotées par des tests et des révisions, ce qui permet d’améliorer la qualité du produit final.

Une meilleure collaboration

La collaboration et la confiance mutuelle sont renforcées entre les membres de l’équipe grâce à une meilleure communication et une interaction plus efficace. Cela favorise aussi la motivation et l’engagement de chacun, menant à une plus grande productivité (sans même parler de l’épanouissement et de la valorisation de chaque individu).

Une visibilité du progrès

Les réunions régulières, les indicateurs clés de performance et les tableaux de bord offrent une visibilité en temps réel sur l’avancement du projet.

Une réduction des risques

La méthode agile permet d’identifier et de résoudre rapidement les problèmes potentiels, sans attendre la fin du projet grâce aux itérations. Une manière efficace de réduire les risques et les coûts liés aux erreurs.

Les inconvénients de la méthode agile

Même si les avantages sont attractifs, il est important de reconnaître que cette méthodologie possède aussi des inconvénients. Toutefois, ces inconvénients ne sont pas systématiques et peuvent être gérés en amont avec une bonne compréhension de la méthodologie. Chaque projet étant unique, il est important de peser le pour et le contre afin de choisir la méthodologie qui lui correspond le mieux. On te liste les principaux recensés :

La complexité du processus

Gérer un tel processus peut être complexe. En effet, planifier et exécuter les itérations ou encore coordonner les activités de l’équipe en fonction des changements demande une grande maîtrise de la gestion de projet.

Un investissement difficile à estimer

Avec les changements et les ajustements continus, il peut être difficile d’estimer les coûts et les délais liés au projet.

En outre, le client fait également parti du processus et doit autant se consacrer au projet que le reste de l’équipe. Un client peu investi peut ralentir le processus ou pire, en faire dériver la portée. Sans ressources compétentes et qualifiées, l’efficacité de la méthode agile peut être entravée.

Le manque de documentation

Il est souvent reproché à la méthode agile de manquer de documentation sur le suivi du projet.

Pour rappel, une des 4 valeurs fondamentales indique que la documentation est défavorisée au profit de la réalisation concrète. Cela ne veut pas forcément dire qu’elle n’existe pas. Évidemment, la documentation autour d’un projet est nécessaire, de manière à assurer son suivi à court, moyen et long terme.

Au lieu de tout documenter, la méthode agile met le focus sur la documentation nécessaire à la maintenabilité du projet.

Un exemple concret pour la méthodologie agile

Pour te donner une idée plus concrète, imaginons le développement d’une application mobile.

Comparons deux méthodes : conventionnelle et agile.

Développement avec la méthode Waterfall

On trouverait une succession d’étapes bien définies dès le départ. Dans la phase de planification au début, toutes les fonctionnalités, les exigences et les détails de l’application seraient spécifiés.

Viendrait alors la phase de conception dans laquelle on définirait l’interface de l’utilisateur, l’architecture de l’application, les bases de données, les workflows, etc. Suite à quoi, on passerait à la phase de développement de l’application dans son entièreté. Cela prendrait certainement des mois pour ajouter toutes les fonctionnalités.

Après le développement, on pourra alors tester l’application et effectuer tous les tests utilisateurs nécessaires pour s’assurer que tout fonctionne correctement.

Enfin, la livraison interviendrait après les tests terminés et les potentiels problèmes résolus.

À ce niveau-là, tu as sûrement déjà relevé les problématiques rencontrées, je me trompe ?

  • Tu peux avoir développé des fonctionnalités inutiles pour tes utilisateurs ou encore une interface qui ne leur convient pas.
  • La livraison peut prendre un retard conséquent s’il y a trop de modifications à effectuer.
  • Les exigences étaient les tiennes, pas forcément celles des utilisateurs finaux.

En somme, tu risques de perdre du temps et de l’argent. Maintenant, imaginons ce même projet en méthode agile.

Développement en méthode agile

On commencerait par une planification initiale pour poser les idées générales et les fonctionnalités principales de l’application sans rentrer dans le détail.

Lors du premier sprint, on développerait un premier MVP (Minimum Viable Product) qui se concentre sur les fonctionnalités essentielles de l’application. Cette première itération permettrait un développement et une livraison rapides afin d’obtenir un premier feedback du client.

Suite à ses retours, tu pourrais discuter de l’état actuel de l’application et surtout ajuster les priorités et définir les prochaines étapes.

Sur les sprints itératifs suivant, on continuerait à développer l‘application en se concentrant toujours sur les fonctionnalités prioritaires avec tests et ajustements à la clé. Et ainsi de suite. Cela permettrait d’effectuer des livraisons incrémentielles avec des fonctionnalités supplémentaires à chaque fois. Le client détiendrait donc une bien meilleure vision et aurait l’occasion de tester régulièrement les progrès réalisés.

En ajustant et en améliorant en continu en fonction des retours clients à chaque sprint, on obtient un produit qui a su s’adapter aux besoins changeants et qui correspond mieux aux attentes.

La seule question qui demeure est : comment sait-on que le développement de l’application est achevé ?

La réponse est : une application n’est-elle pas en constante évolution ?

Ajout de nouvelles fonctionnalités, mises à jour, améliorations, les exemples dans notre quotidien ne manquent pas n’est-ce pas ?

Conclure sur la méthode agile

Maintenant que tu es incollable sur la méthode agile, tu comprends mieux pourquoi cette approche est particulièrement recommandée dans le domaine de conception et de développement web.

Les outils NoCode qui permettent de gagner en rapidité de développement s’associent facilement à ce combo gagnant.

Son côté collaboratif et flexible offre une solution parfaite pour le développement de produit digital, dont les enjeux sont de s’adapter en continu à l’exigence de leur marché et aux besoins de leurs utilisateurs.

Tu as un projet que tu souhaites développer en méthode agile ? Contacte-nous 😉

Partager
Besoin de conseils ?
Dimitri te propose 30 minutes de call gratuit.
Réserver un call

La newsletter SuperForge

1 fois par mois, des interviews, des infos sur l’univers NoCode et sur l’entrepreneuriat. No spam, c’est promis.👌🏻