logo superforge
Nos projets clients
Notre expertise
L’équipe
Blog
Publié le
14
November
2022
Mise à jour le
9
minutes

Design Sprint : c’est quoi ?

Lauréline
Suzarte

La méthodologie du Design Sprint est un processus créatif permettant d’encadrer un projet dans un délai prédéterminé. Les ateliers collectifs autour d’un produit aident les porteurs de projet à le créer plus rapidement avec des résultats axés sur les utilisateurs.

Si tu veux en savoir davantage sur ce processus et comment il est effectué, continue à lire cet article. 😉

Qu’est-ce que le Design Sprint ?

Le Design Thinking est une manière de penser et le Design Sprint est sa mise en œuvre pratique sous la forme d’une approche précise qui a une durée limitée dans le temps.

Créé par Google au début des années 2000, le Design Sprint est une méthode qui permet de regrouper différentes expertises et de construire une vision commune autour d’un produit sous forme de sprints. Il s’inscrit directement dans la méthode agile et permet de ritualiser le design comme l’est le développement en devenant une nouvelle étape dans la construction du projet. Aussi, il est conseillé d’insérer un Design Sprint au début de la création de produit mais aussi à chaque nouvelle itération de celui-ci.

Évangélisé par Jake Knapp grâce à son livre, le Design Sprint vient de la méthode du brainstorming utilisée depuis 1958 dans l’ingénierie, qui vise à créer des produits innovants en équipe.

Exemple d’un Design Sprint effectué par La boîte à Slides et accompagné par nos (petits) soins sur trois jours en présentiel.

Découvre notre Agence de Design Sprint

La réalité du terrain et les objections courantes

Traditionnellement il est fait sur 5 jours, mais la réalité du terrain est toute autre. Il est bien souvent difficile de réunir toutes les parties prenantes sur un temps aussi long, surtout si c’est le premier Design Sprint.

Pour les personnes qui ne connaissent pas cette méthodologie, les contestations et croyances peuvent être multiples. On peut rencontrer des objections liées à l’organisation comme :

  • On n’a pas le temps”
  • “Ça va être compliqué de réunir tout le monde”‍
  • “Ça coûte cher”
  • “On ne peut pas juste faire la maquette ?”
  • “Je sais parfaitement ce que je veux.

Pourquoi faire un design sprint ?

La réponse peut être résumée en 4 mots : aligner, cadrer, créer et sécuriser. Les bénéfices sont nombreux comme :

  • Créer de l’innovation.
  • Ritualiser le design comme l’est le développement.
  • Aligner son équipe.
  • Éviter les réunions qui durent trop longtemps.
  • Éviter la multiplicité des allers-retours et le jus de cerveau (in fine gagner du temps).
  • Mieux contrôler les frais de développement
  • Développer les fonctionnalités qui ont du sens pour tous.
  • Adopter une position ouverte face à l’autre et sortir de ses bais cognitifs.
  • Faire preuve d’empathie envers chaque partie prenante et améliorer la communication en interne.

Ça ressemble à quoi ces séances ?

Face à toutes ces croyances Pauline Thomas, créatrice du Laptop, propose des formats plus courts de 1, 2, 3, 4 et 5 jours. Il est alors plus facile de s’initier en douceur et de s’approprier la méthode. Les journées sont rythmées par une succession d’ateliers collectifs chronométrés (oui, ça reste un sprint au sens propre du terme) qui contribuent à créer une émulsion collective et à rapprocher les différentes visions.

Les ateliers vont dépendre de la problématique et de comment le facilitateur pense qu’il est préférable de vous accompagner pour démêler les fils.

Pour résumer : le Design Sprint se déroule sur plusieurs jours (complets) où les parties prenantes se rassemblent pour co-créer une solution à une problématique que leur produit/projet rencontre.

Qui doit participer au Design Sprint ?

Les décideurs, au moins un développeur, un seul designer et toute personne concernée par le projet afin qu’elle puisse apporter sa vision et son expertise. Un facilitateur est également préconisé.

Les étapes d’un Design Sprint sur 5 jours

  • Lundi : Comprendre. La première journée vise à regrouper toutes les problématiques business mais aussi techniques que l’équipe et les utilisateurs rencontrent. C’est à ce moment-là qu’on va pouvoir faire des interviews utilisateurs.
  • Mardi : Diverger et décider. Dans la deuxième journée, on travaille sur un benchmark, sur la génération d’idées en groupe, l’alignement des équipes et la création de la valeur du produit.
  • Mercredi : Prototyper. Ensuite, une journée pour prototyper les fonctionnalités indispensables au produit.
  • Jeudi : Tester. Le quatrième jour, on va réviser le prototype, préparer des tests utilisateurs et les réaliser.
  • Vendredi : Prioriser. Le dernier jour, on effectue le débriefe des tests, l’alignement de l'équipe, la définition de la roadmap (feuille de route) et le plan d’action pour la poursuite du projet notamment la définition des OKRs et KPIs.

L’ingrédient essentiel…

Le Design Sprint a pu voir le jour grâce à la formalisation du Design Thinking. Son ingrédient essentiel est et restera… LES UTILISATEURS !

Il n’y a pas de Design Sprint possible sans l’intervention de tes utilisateurs cibles pour infirmer ou confirmer tes hypothèses. C’est le moment de sécuriser toutes tes idées en les confrontant à ton marché cible !

Témoignage client

Nous avons interrogé Ulrich Cadart de la Boîte à Slides, suite à un Design Sprint organisé sur 3 jours en présentiel. Voici son témoignage :

Quels étaient tes espoirs/ appréhensions ?

Nous devions être sûrs de la pertinence de créer un outil de toutes pièces plutôt que d'exploiter l'existant, car si le besoin semblait évident au regard de notre expérience, il restait à vérifier que les utilisateurs rencontraient bien ces mêmes freins à lever.

Comment as-tu perçu le déroulé du sprint ?

Un enchaînement d'activités bien construit, qui a favorisé les échanges entre tout le monde sur les 3 jours. On traite beaucoup de sujets en assez peu de temps, il est important de prendre du recul post-sprint, pour être sûrs de ne pas avoir pris trop de raccourcis.

Quelle est ta vision après ce sprint ? Qu’est-ce que cela t’a apporté ?

Ce Design Sprint révèle une vision plus claire de ce qui est réellement important d'apporter comme solution, on priorise, on se concentre sur l'important, ce qui est essentiel. On ressort du Design boosté, prêts à enclencher la vitesse supérieure !

En referais-tu dans l'avenir ?

Oui, pour faire évoluer le service, voire pour en créer d'autres.

Une partie de l’équipe de La boîte à Slides et Salomé, notre UX/UI designer, en pleine cohésion !

Et après le Design Sprint ?

Pendant les journées de Sprint, le contenu ainsi produit sera retranscrit dans un dossier de restitution. Ce dossier reste un point de départ et est destiné à bouger, être modifié et s’affiner au fil de temps. Une fois le dossier de restitution en main, il est temps d’actionner ton projet avec une vision claire. 🚀

C’est à ce moment précis que l’on va pouvoir constituer les maquettes finales hautes-fidélités qui permettront un développement efficace par la suite.

Le Design Sprint doit devenir pour toi un rituel à chaque nouvelle itération… Et n’oublie pas, l’essayer c’est l’adopter !

Alors, prêt pour un Design Sprint ? 😉

Partager
Besoin de conseils ?
Dimitri te propose 30 minutes de call gratuit.
Réserver un call

La newsletter SuperForge

1 fois par mois, des interviews, des infos sur l’univers NoCode et sur l’entrepreneuriat. No spam, c’est promis.👌🏻