logo superforge
Nos projets clients
Notre expertise
L’équipe
Blog
Publié le
16
January
2023
Mise à jour le
7
minutes

UX : Les 5 éléments de l'expérience utilisateur

Alicia
Birouste
Lauréline
Suzarte

L’UX (User Experience ou expérience utilisateur en français) désigne l’interaction entre un utilisateur et un produit. Considéré à tort comme essentiellement digital, le mot est de plus en plus présent sur le web et il semble compliqué de s’accorder sur une seule définition. Il est souvent confondu avec l’UI (User Interface), les deux notions sont plutôt complémentaires et visent à satisfaire le besoin du client.

On a tenté de débroussailler un peu tout ça pour t’aider à y voir plus clair.

Les 5 éléments clés de l’expérience utilisateur

La façon la plus simple pour parler d’UX selon nous, c’est de se baser sur les 5 éléments de Jesse James Garret. En voici un schéma qui explique le fonctionnement.

5 elements experience utilisateur iceberg Garett
Les 5 éléments clés de l'UX selon Jesse James Garrett

Comme tu peux le voir, les 5 éléments se superposent les uns par-dessus les autres composant ainsi tout un process de conception d’un produit. Contrairement à ce que l’on pourrait penser en observant le schéma, il faut commencer la lecture par le bas. Tu vas voir c’est très logique en réalité !

La stratégie (Strategy)

On commence par la stratégie en restituant la connaissance que nous avons sur nos utilisateurs et les objectifs du produit (côté utilisateur et coté partie prenante). Tout en prenant en compte les contraintes liées au projet (ici, représentées par la pieuvre géante 🐙). Cela semble assez simple dit ainsi mais en réalité, c’est la base sur laquelle tout va reposer alors il va falloir la rendre solide et ne rien laisser au hasard, même si ce n’est que de la théorie.

En effet, à ce moment de l’étape, le projet flotte encore dans l’abstrait. Plus on va avancer, plus le projet va être rendu concret.

L’UX Strategy utilise une politique actionnable et de conception à destination des challenges organisationnels d’une entreprise découpée en 3, cela donne :

  • Le diagnostic : Quels problèmes allons-nous résoudre ?
  • La politique à appliquer : Quels sont les principes qui guideront nos actions ?
  • Les actions à mettre en œuvre : Quelles sont les actions à prioriser ?

La portée (Scope)

Maintenant qu’on a établi toute la stratégie, on va pouvoir mettre en place la portée du produit. Elle est définie par toutes les fonctionnalités/services et les informations que les utilisateurs vont pouvoir trouver, celles avec lesquelles ils pourront interagir. Les spécificités fonctionnelles (interactionnelles) seront indiquées dans le détail, identifiées et inscrites à travers une liste d’exigence de contenus.

Dans le scope, on déterminera quelles problématiques/besoins des utilisateurs nous allons résoudre ou non et comment le faire (pour certains projets, on décide de ne pas répondre à tout).

La structure (Structure)

À présent qu’on a posé la stratégie et la portée, on poursuit l’ascension avec la structure.

On va alors commencer à travailler les éléments de navigation et le parcours utilisateur. Cela nous permettra in fine, de définir la conception de l’interaction et l’architecture de l’information du produit.

Il va falloir décider de comment les utilisateurs vont pouvoir interagir avec le produit et aussi comment ce dernier réagira, même en cas d’erreur. Il faudra également structurer le contenu et les informations offertes par le produit, ce qui aidera les utilisateurs à trouver ce qu'ils recherchent.

Le squelette (Skeleton)

Il est temps de concevoir le squelette du produit en se basant sur la structure réalisée. C’est à ce moment-là que les concepteurs UX (UX designer) vont pouvoir établir les wireframes. Le but est de maquetter chaque partie du produit et chaque étape de la navigation de l’utilisateur lors de son parcours.

À cette étape, on se concentrera sur le contenu et le placement des éléments. On y intègre alors les boutons, les textes, rendant l’ensemble plus concret.

C’est bien normal, il ne reste plus qu’une étape !

La surface (Surface)

Dernier plan de notre schéma, la surface c’est ce que l’on voit, rendant tout de suite réaliste le produit (c'est ce qui sera développé.). On va choisir les couleurs, les textures, les images, les animations et les transitions. S’intéresser ainsi à l’expérience émotionnelle du client en cherchant ce qui l’attire le plus, ce qui l’aide à bien naviguer, de quoi rendre son expérience le plus agréable et désirable possible (et faire en sorte qu’il adore utiliser ce produit).

Découvre notre Agence UX/ UI Design

D’autres définitions de l’UX ?

Comme dit plus haut, nous avons choisi d’illustrer nos propos selon Garret mais comme tu peux t’en douter, il n’est pas le seul à avoir tenté de schématiser l’UX à travers sa propre vision. L’UX s’inscrit dans un monde très vaste et possède beaucoup de domaines associés.

cubi user experience model ux
CUBI User Experience Model

L’UX a donc plusieurs imbrications, et bien souvent les personnes n’ont pas une vision complète. Alors que la capacité première d’un UX designer est de pouvoir faire des zooms in/zooms out pour s’assurer que toutes ces imbrications soient logiques et cohérentes.

On peut s’accorder sur un élément constant peut importe la vision qui est : L’expérience utilisateur doit être la meilleure possible. 😊

Partager
Besoin de conseils ?
Dimitri te propose 30 minutes de call gratuit.
Réserver un call

La newsletter SuperForge

1 fois par mois, des interviews, des infos sur l’univers NoCode et sur l’entrepreneuriat. No spam, c’est promis.👌🏻